Sommaire
de ce numéro
Éditorial
Les ceintures, les brevets
J'ai l'droit
Les ceintures de comportement
État de crise
Le brevet de comportement
La discipline parmi les écoliers

   



 

Articles intéressants 2000-2004
Pédagogies actives :
premier débat
second débat
Droits de l'enfant,
participation et citoyenneté
L'évaluation : le malaise
Reconnaitre une classe Freinet
Monsieur Rose et Monsieur Jaune
 

Archives du mouvement français
 
Documents
 

Textes de base
de la pédagogie Freinet
Les invariants
La Charte de l'école moderne
Bibliographie

Revue 25 - 2004
Discipline et autorité

Par Henry Landroit


La discipline, l'autorité ont toujours été des symboles puissants de l'école. Depuis l'instruction obligatoire, des figures d'enseignants autoritaires et d'élèves désobéissants ont été à la une des journaux satiriques et... pédagogiques.
Rien d'étonnant à cela : l'autorité et sa corollaire, la discipline, représentent le « pouvoir », à l'école comme dans la société. Sans discipline et autorité, pas de guerre « victorieuse » en 1914-1918 et plus près de nous, pas de guerre en Irak. Sans discipline et autorité, pas de rentabilié dans les entreprises, du moins les cadres le pensent-ils ainsi.
Les deux pôles se sont souvent opposés : l'autorité ou l'anarchie, la discipline ou le laisser-faire. Au cours de son histoire, le mouvement Freinet a voulu prendre cette question à bras-le-corps en proposant de multiples solutions adaptées comme l'organisation coopérative du travail, le conseil de classe, le conseil d'école et dans la foulée, la pédagogie institutionnelle a expérimenté « les ceintures ». Les enseignants Freinet ont été et sont encore souvent accusés, pourtant, de laxisme. Certes, leurs classes peuvent être légèrement plus bruyantes et l'activité qui y règne peut apparaitre parfois comme désordonnée à un œil non averti, mais les quelques exemples développés dans cette revue (et aussi dans la suivante) montreront à quel point cette question est un souci pour les pédagogues Freinet et quelles solutions ou quels débuts de solutions ils ont imaginés. Persuadés que les questions de pouvoir sont au centre de l'acte éducatif, ils se sont orientés tout naturellement vers des solutions impliquant à la fois les adultes et les enfants et ils ont mis la coopération au centre de leurs préoccupations.


Écrire à l'auteur


Faire suivre l'article à un ami

Mot exact résultats par page

Nous contacter